Être curieux pour vaincre l’anxiété

Article

Être curieux pour vaincre l’anxiété

Être curieux pour vaincre l’anxiété

Nous parlions du parcours unique et singulier de mon client,  je lui rappelais la manière extraordinaire qu’il avait eu de toujours trouver le ressort pour se sortir de situations difficiles, douloureuses. Je lui disais à quel point je crois que la curiosité est un élément déterminant pour passer des caps difficiles dans notre vie. Je lui disais qu’il est vraiment comme un héros dont je me demande à chaque moment comment il va vaincre l’adversité: je suis plus curieuse  qu’inquiète pour lui parce que j’ai profondément confiance en ses ressources et sa capacité à les trouver.

” La vie est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber”.
Nous pouvons redouter ce qui va arriver mais rester dans la peur nous ne sortira pas du sentiment d’impuissance devant l’inconnu . Il y a plusieurs manières de sortir de ce sentiment angoissant. Une parmi d’autres est d’être curieux de sa propre vie, de se mettre en position d’observateur et de découvrir avant tout jugement ce qu’elle nous a réservé aujourd’hui,. Si nous sommes très inquiets nous pouvons nous limiter à observer heure après heure les micro événements, comme  lorsque nous étions enfants : est-ce qu’il fait beau aujourd’hui ? comment est la lumière ? qui vais-je croiser ? que vais-je trouver dans ma boîte mail ? quelle pensée quelqu’un va partager avec moi aujourd’hui .

Suivant l’environnement dans lequel vous vous trouvez soyez attentif à ce qui vous entoure.
Si vous êtes à la campagne observez la nature, le changement des saisons, les couleurs de l’automne,  l’odeur de la pluie : le bruit des feuilles mortes quand vous marchez, l’odeur du feu de bois , la fraîcheur de l’eau de pluie sur les feuillages …Si vous êtes citadin(e)  ce sont les visages de ceux que vous croisez, les phrases que vous entendez ou qui vous sont adressées, le bruit de la ville, l’architecture qui vous entoure ; levez les yeux, observez les détails d’un trajet que vous faites machinalement d’habitude, que vous croyez connaître par cœur… Être attentif à chacun de vos sens vous aidera à être là. Essayez simplement d’observer en ne pensant ni “c’est bien ” ni “c’est mal” simplement: “c’est” et soyez curieux de la suite…

 

 

Béatrice Valantin
Beatrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité